Le Lexique de la programmation

Arrière plan avec du code

Dans le développement logiciel, on utilise beaucoup de termes pour identifier tels ou tels éléments de programmation. Variables, fonctions, instructions, boucle… Pour les personnes expérimentées dans ce domaine, cela fait partie de leur langage. Mais les personnes qui débutent ou qui s’intéressent à la programmation peuvent se perdre avec tous ces mots. Je fais donc ici un lexique des termes les plus fréquents qu’on retrouve en programmation avec leurs définitions  ! Si vous voulez parler comme nous, jetez un petit coup d’œil sur cet article 😉 !

Général

Développement : Toutes les activités nécessaires à la création d’un logiciel.

Programmation : Écriture du code source dans un langage de programmation.

Programmeur / Développeur : C’est vous 🙂 !

Fichier exécutable / Programme : Ensemble d’instructions destiné à être exécuté par le processeur. Un programme est difficile à comprendre pour les humains, mais ne pose aucun problème pour la machine.

Instruction : Opération basique envoyée vers le processeur.

Code source : Ensemble d’instructions écrites dans un langage de programmation qui va former le programme après compilation / interprétation. Le code source est relativement facile à comprendre pour les humains, mais il n’est pas adapté pour la machine.

Compilation : Transformation du code source en fichier exécutable.

Interprétation : Analyse du code source par la machine pour pouvoir exécuter un programme.

Variable : Espace de stockage qui permet de retenir des données sous forme de nombres. Cet espace de stockage est identifié habituellement par un nom, possède une valeur, un type et peut être signé. Il est courant d’initialiser une variable en même temps que sa déclaration.

Déclaration : Instruction qui indique au programme l’existence d’une variable ou d’une fonction. Le programme va donc réserver une certaine place dans la mémoire lors de la déclaration.

Type : C’est le type de données d’une variable, cela indique au programme de quelle manière traiter une variable. La valeur d’une variable en mémoire est toujours un chiffre, mais ce chiffre peut représenter une lettre, un nombre à virgule ou bien une adresse.

Variable constante : Appelé aussi tout simplement constante. C’est le même principe qu’une variable, la différence est qu’elle ne peut pas être modifiée après son initialisation.

Tableau : Élément de programmation permettant de créer plusieurs variables de même type. Le tableau possède un index pour pouvoir naviguer entre les variables qu’il contient.

Fonction : Bloc d’instruction regroupé sous un nom pouvant être utilisé plusieurs fois. Une fonction peut être paramétrable et retourner une valeur.

Condition : Instruction permettant de tester une valeur et d’exécuter un bloc d’instructions suivant le résultat du test.

Boucle : Instruction qui va permettre de répéter un bloc d’instructions. La boucle possède une condition ce qui permet de tester une valeur. Elle a donc la possibilité d’arrêter la répétition suivant le résultat d’un test. Il existe un autre type de boucle appelée « boucle infinie », la condition est toujours vraie du coup, elle répète le code qu’elle contient indéfiniment.

Algorithme : Bloc d’instructions permettant de résoudre un ensemble de problèmes. L’algorithme est différent d’un programme, en fait, le programme peut contenir un ou plusieurs algorithmes. De plus, un algorithme par sa nature renvoie toujours un résultat comparé à un programme qui peut avoir par exemple une boucle infinie.

Opérations

Opération : Instructions qui permet de manipuler des donnèes.

Opérateurs : Symboles qui permettent d’effectuer des opérations (arithmétique, comparaisons, affectation) entre les données.

Affectation : Opération qui remplace la valeur d’une variable par une autre valeur. On fait une affectation grâce à l’opérateur « = ». Note : À ne pas confondre avec la comparaison « == » ! On peut utiliser aussi des opérateurs arithmétiques juste derrière le « = » comme une addition, ce qui donne « += ». Ce type d’affectation va modifier la première variable en effectuant une opération mathématique avec la deuxième variable. Un « a += b » est exactement la même chose que « a = a + b »

Initialisation : Opération permettant de mettre une valeur après la déclaration d’une variable. C’est tout simplement la première affectation d’une variable.

Opération arithmétique : C’est juste une opération mathématique sur des variables ou des valeurs. Il y a donc les cinq opérations de bases à savoir : l’addition (+), la soustraction (-), la multiplication (*), la division (/) et le modulo (%). Note : Utiliser une division sur un 0 est interdite et va donc générer une erreur dans le programme.

Modulo : Opération visant à retourner le reste d’une division entre deux variables/valeurs. On l’utilise grâce à l’opérateur « % » ou mod dans la majorité des langages. Note : même chose que la division, effectuer un modulo sur un 0 est interdit.

Concaténation : Opération qui permet d’ajouter une chaîne de caractère à la fin d’une autre. On l’utilise grâce à l’opérateur « . », « + » ou bien avec l’aide d’une fonction.

Cette liste est loin de couvrir l’ensemble des termes qu’on utilise en programmation tellement ce domaine est vaste. Je remplirai cet article au fur et à mesure et je mettrai également des liens vers les articles qui approfondissent le sujet. Si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à les poster dans les commentaires (j’ai volontairement omis de mettre tout ce qui concerne la POO) !

Partager l’article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.