Le système binaire et son meilleur ami !

There are only 10 types of people in the world : Those who understand binary and those whot don't

On l’utilise tous les jours et sans ça, le monde serait radicalement différent, la majorité des personnes n’ont aucune conscience de son existence, d’autre en ont une vague idée et seule une poignée d’entre nous le maitrise, qu’est-ce donc ?

Le système binaire ! C’est le langage que les machines adorent parler et lire, ici point de Java et autre joyeuseté que les développeurs ont développé pour se faciliter le travail. Ici on lit le système comme dans matrix ! c’est parti !

Savoir lire parfaitement le langage machine qu’est le binaire est juste impossible, mais on peut déjà comprendre à quoi ça sert et comment ça fonctionne ? Le système binaire est le langage ou disons le plutôt un système de numérotation qu’utilise l’électronique. Comme les ordinateurs sont des grosses boites avec plein d’électronique dedans, je considère l’informatique comme de l’électronique.

En effet, le système binaire est une façon différente de compter, mais c’est quoi déjà un système de numérotation ? Pour donner un exemple très concret, nous utilisons tous les jours mêmes pour les moins matheux d’entre nous, le système de numérotation décimal. Dans cette numérotation, on utilise 10 symboles, à savoir les chiffres, qui va de 0 jusqu’à 9. Une fois qu’on passe le 10e symbole qu’est le 9, la numérotation prend 2 symboles, ce qui donne 10. Le dernier symbole se réinitialise au premier chiffre du système et continue de s’incrémenter au fil de la numérotation. Le comptage se poursuit naturellement et indéfiniment grâce à ce système.

Maintenant, parlons du système de numérotation binaire. À la différence du système décimal, celui-ci n’utilise que 2 symboles dans sa numérotation, toujours des chiffres, à savoir qui va de 0 jusqu’à … 1 ! Après, même principe que le système décimal une fois qu’on arrive au dernier symbole.

11112 en langage binaire veut dire 15 en décimal. Pour pouvoir identifier des systèmes de numérotation différents du décimal, on utilise soit des indices comme celui plus haut avec le petit deux qui signifie que la numérotation se fait par 2 symboles, soit on utilise des préfixes comme 0x,#,0b, etc. C’est important sinon, on ne comprendrait plus rien quand on compte !

Une autre chose à savoir sur le binaire est le concept de bit, c’est simplement le nombre de symboles que composent une numérotation dans le binaire, quand il y a 102 on-dit qu’il y a 2 bits, quand il y a 11112, il y a 4 bits. En français bit donne le joli nom de chiffre binaire !

Pourquoi les machines utilisent le système binaire ?

C’est vrai que ça aurait été plus simple pour nous que les machines puissent comprendre parfaitement le système décimal. Mais cela vient du fait de la façon dont ils fonctionnent. Pour eux c’est simple, soit il y a du courant soit il n’y en a pas et c’est la seule chose qu’ils comprennent ! Il n’y a pas 36 solutions, que 2, d’où le principe du système binaire.

Le système binaire serait vu comme un atome dans le monde de l’informatique, mais il est plus efficace de parler molécules ! Pour l’informatique, il y a plusieurs notions qui sont constituées du système binaire à savoir : les octets, l’hexadécimal et l’assembleur. Et une de ces notions ne servirait pas sans l’autre.

L’octet est un regroupement de 8 bits, il est plus efficace pour le processeur de traiter des octets que des bits individuellement. On voit surtout l’octet dans la capacité de mémoire d’un support de stockage, la taille d’un fichier ou d’un programme et le transfert d’informations alias la bande passante.

L’assembleur est un langage propre aux processeurs qui permet d’effectuer des opérations en fonctions des données qui lui sont passées. Chaque valeur d’un octet à sa propre signification, un 00000000 envoyé au processeur n’a pas la même signification qu’un autre chiffre, ce sont des instructions. Ces instructions en format binaire sont traduites pour plus de compréhension en texte comme les commandes nop,add,mov,etc.

L’hexadécimal, le meilleur ami du système binaire et celui de l’ingénieur par la même occasion est un autre système de comptage (encore !). Celui-ci ne dispose pas de 2 symboles, ni de 10 symboles, mais de 16 ! Ow ! En gros, la numérotation se fait de 0 jusqu’à F.

F ?!

Oui en hexadécimal on compte jusqu’à F !

0 – 12 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7 – 8 – 910 – A – B – C – D – E – F16

Et même principe que les autres systèmes de comptage, une fois qu’on passe le 16e symbole, ça passe à 10 ! Donc oui on peut se retrouver avec un chiffre hexadécimal qui fait 10AB16 ou FF90AB1516. Mais pourquoi diable avoir encore inventé un autre système de comptage ! Les ingénieurs informatiques utilisent cette numérotation, car elle est pratique à utiliser, 4 bits correspondent exactement à 1 chiffre hexadécimal. Du coup par la même occasion un octet peut se traduire par 2 chiffres hexadécimaux, tout est lié.

Maintenant, vous savez lire, ou du moins comprendre comment fonctionne le système binaire si mystérieux. En plus si vous savez lire l’anglais, je vous mets au défi de lire le message de la première image 8-).

A++ :-).

Partager l’article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.